High Tech |Posté le 09 février 2016

20 milliards d’objets connectés en 2020 : pour quelle vie privée ?

20 milliards d’objets connectés en 2020 : pour quelle vie privée ?

Aspirateurs programmables, capteurs de santé, dispositifs de surveillance pilotés par smartphone, les objets connectés envahissent notre vie. Quel est leur impact sur notre vie privée ?

Au delà des drones, des questions sur nos données.

La législation en matière d’objets connectées en est à ses balbutiements. Pour le moment, seuls les drones font l’objet d’une réglementation précise, qui se situe plus dans le cadre du code de l’aviation que dans un souci de préserver la vie privée.

Si les ventes d’objets connectés décollent en France, les conditions d’utilisation des données récoltées sont floues. À qui appartiennent les données recueillies par un capteur d’activité. Quel cadre pour les applications liées à la santé qui équipent les smartphones récents ? Et quelle utilisation en font les éditeurs d’applications ?

Sécurité des données et vie privée

Votre réfrigérateur peut faire lui même vos courses et connaît donc vos habitudes alimentaires, votre porte d’entrée peut reconnaitre les personnes qui vous rendent visite. La question est de savoir si ces informations doivent rester privées ou si on en permet l’exploitation par des entreprises à des fins commerciales.

D’autant plus que la sécurité des données n’est pas toujours assurée par les entreprises. Dernièrement, une société s’est faite hacker la base de données hébergeant des informations relatives à un logiciel ludo-éducatif, installé sur des jouets pour enfants. Avec la multiplication de nos objets connectés, la question de la sécurité et de la protection des données doit être posée.

Tags : objets connectés, Sécurité des données,

Autour du même sujet

Vos réactions

* Champs obligatoires