Autour du web |Posté le 22 février 2014

Neknominations : ou le reflet débile de l’ennui social

Neknominations : ou le reflet débile de l’ennui social

Tendance dangereusement stupide, la neknomination est le nouveau jeu (débile) qui fait le buzz sur Facebook depuis le début de l’année.

Genèse d’un fléau : honte à qui se défilera

Néologisme formé par l’expression argotique « Neck It » et « Nomination », la neknomination est le nouveau phénomène mondial 2.0 qui fait fureur sur Facebook.

Le jeu consiste à se filmer en train de boire de grandes quantités d’alcool dans des situations incroyables, puis de poster sa vidéo pour impressionner la galerie et défier un ou plusieurs amis à faire de même en 24 heures.

Lancée en Australie, cette absurde tendance s’est rapidement propagée pour atteindre l’Irlande, les Etats-Unis et le Canada.

Neknominations : ou le jeu de la mort

La déferlante de ce phénomène a déjà fait deux morts en Irlande. Le 1e février, le corps d’un jeune de 19 ans a été retrouvé dans une rivière au sud de Dublin. Tous les indices portent la police à croire que le jeune homme a sauté dans l’eau dans le cadre d’une neknomination.

Aussi, une autre victime de 22 ans est décédée à l’hôpital après avoir été retrouvée inconsciente dans une maison, suite à une ivresse aiguë.

En réponse à ces événements, le gouvernement irlandais a demandé à Facebook de fermer les pages liées à ce jeu. Le réseau social a refusé, et a affirmé : « Nous sommes une plateforme qui protège les droits de tous, mais où les gens peuvent partager librement des contenus. Nous ne tolérons pas de contenus directement nuisibles, comme le harcèlement. Les comportements controversés ou offensants ne vont pas nécessairement à l’encontre de nos règles » …

Smartnomination et brightnomination : jeunes et responsables

Pour combattre le ridicule, deux jeunes étudiants français ont contre-attaqué le phénomène en créant l’utile de l’absurde.

Ainsi, Julien Voinson, a eu l’idée de se filmer entrain d’offrir un repas à des itinérants et de poster la vidéo sur YouTube. Aussi, Mireille Plouffe a riposté aux neknominations en offrant des câlins antistress et en mettant ses amis au défi de l’imiter.

Tags : débile, Néologisme,

Vos réactions

* Champs obligatoires